Prise en charge / paiement

 

Votre hospitalisation n’est pas gratuite
 

Les modalités de paiement et de prise en charge de votre séjour :

Le tarif journalier appliqué dans chaque discipline est fixé annuellement par arrêté du Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé.

Il couvre l'ensemble des prestations médicales et médico-techniques qui sont engagées au cours de votre séjour hospitalier.

 

 Si vous êtes assuré social et que vos droits sont à jour,

la sécurité sociale, prend en charge, dans la plupart des cas, vos frais d’hospitalisation à hauteur de 80%.
Dans certains cas particuliers, cette prise en charge est de 100% (accident du travail, affection de longue durée, séjour maternité, intervention chirurgicale avec acte exonérant).

 

 Vous êtes adhérent à une mutuelle ou une assurance complémentaire,

sous réserve d’un accord de prise en charge demandé par le Centre hospitalier, le tiers payant s’applique à hauteur des garanties accordées. Le patient relevant de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS) bénéficient d’une prise en charge des soins à 100%.

 

Vous n'êtes pas couvert intégralement par votre mutuelle ou assurance complémentaire,

il peut vous rester à charge tout ou partie :

  • Du ticket modérateur des frais d’hospitalisation (la part non prise en charge par l’assurance maladie)
  • Du forfait journalier (frais d’hébergement y compris le jour de sortie)
  • Une participation forfaitaire en cas d’actes médicaux d’un montant ou d’un coefficient fixé par la réglementation (forfait acte lourd).

 

Chambre particulière

Une chambre simple peut vous être accordée en fonction des disponibilités et des organisations le jour de votre admission.
Votre mutuelle ou assurance complémentaire peut prendre en charge le coût de la chambre particulière.

Les équipes de la conciergerie Happytal présentes dans le hall du lundi au vendredi de 9h à 18h, peuvent vous accompagner dans ces démarches si vous le souhaitez, le Centre Hospitalier de Saintonge leur
ayant sous-traité la gestion des chambres particulières.
Elles proposent également aux patients hospitalisés et à leurs proches une gamme de prestations pour faciliter et accompagner le quotidien des patients.

         
 

Activité libérale

Les médecins hospitaliers qui en ont fait la demande sont autorisés à exercer une part de leur activité hospitalière en secteur privé. Si le médecin qui vous suit dispose de cette autorisation, vous avez l’entière liberté de choix entre les régimes public et libéral aussi bien en consultation qu’en hospitalisation.
 

Votre choix doit être formulé soit par oral (pour une consultation) soit par écrit (pour une hospitalisation).

En activité libérale, si le tiers payant n’est pas pratiqué, les honoraires et les éventuels dépassements d’honoraires sont perçus soit par le praticien, soit par le service des admissions sous la responsabilité de la Trésorerie.